Découvrez notre sélection des dix meilleurs spots de surf en France

Découvrez notre sélection des dix meilleurs spots de surf en France

En matière de surf, la France pourrait bien avoir son mot à dire. Si la culture surf y est aussi bien implantée depuis tant d’année, c’est pour de nombreuses raisons. La principale d’entre elle est sans doute la multitude de spots qu’elle offre sur un si petit territoire. De Dunkerque à Hendaye, du Pas-de-Calais au Pays Basque, en passant par la Normandie, la Bretagne, la Vendée, la Charentes, la Gironde et les Landes, le surf en France n’a jamais été aussi développé qu’à l’heure actuelle. Bon présage pour certains, exaspérant pour d’autre, les chiffres sont là : chaque année, de plus en plus d’adeptes rejoignent l’aventure et se lancent à l’eau, planche sous le bras. En parallèle de la demande croissante, de plus en plus d’écoles de surf ouvrent, de plus en plus de professeurs de surf son diplômés, de plus en plus de planches sont vendus.

Dans cet article, nous vous proposons de faire le tour des dix principaux spots de surf en France, avec leurs avantages, leurs inconvénients et leurs spécificités. Vous pouvez retrouver chacun de ces spots en cliquant sur les liens ci-dessous : 

1. La grande plage, Biarritz
2. La gravière, Hossegor
3. Lacanau, Gironde
4. 
La palmyre, Charentes Maritime
5. 
Bud bud, Vendée
6. 
La Torche, Bretagne
7. 
Quiberon, Bretagne
8. 
Saint Malo, Bretagne
9. 
Siouville, Normandie
10. 
Etretat, Normandie

biarritz

 

Biarritz : La grande plage

Biarritz est considérée comme l’une des meilleures destinations surf de toute l’Europe. Chaque année, c’est le rendez-vous des surfeurs internationaux, amateurs comme professionnels, lors de la Quicksilver Pro. La grande plage de Biarritz s’étend juste en face du centre ville le long d’une grande baie. La disposition de ce beach break est idéale car très large. Ainsi, elle receuille au mieux toute la houle venue de l’Ouest et du Nord de l’Atlantique. Pour ces raisons, la grande plage de Biarritz est l’un des spots les plus réguliers et les plus reconnus de France et d’Europe. Au-delà de sa topologie, Biarritz est considéré comme le berceau du surf en France depuis les années 1970. Depuis, la ville revêt le titre de capitale du surf en France. Ainsi, de nombreuses écoles de surf et surfeurs prestigieux y ont posés bagages, et profitent de ces belles vagues en été comme en hiver. Pour trouver un surf camp près de Biarritz, rendez-vous sur notre page dédiée !

 

hossegor

 

Hossegor : la Gravière

Hossegor est compte trois spots principaux. La plage centrale, la Gravière, et les Culs Nuls. Conformément à tous les spots landais, tous ces spots sont des beach breaks d’une qualité exceptionnelle. La Gravière, notamment, abrite sans doute les vagues les plus grosses de toute la côte ouest française. De nombreux surfeurs internationaux privilégient ce spot à tous les autres aux alentours. Dès lors que les conditions sont réunies et que la houle se lève, le spot explose et les vagues deviennent à la fois énormes et puissantes, raides et creuses, ce qui donnent naissance à des tubes d’une qualité rare. Le spot de surf surtout à marée montante, lorsque le vent vient de l’est (offshore). Pour ce spot, la température de l’eau baisse jusqu’à 11 degrés en hiver et peut monter jusqu’à 24 degrés en été. Si le spot fonctionne toute l’année, la période hivernale est sans doute celle où vous aurez le plus de chance de voir apparaître de plus grosses vagues. Plus d’infos sur les surf camps à Hossegor ? C’est par ici !

 

lacanau

 

Lacanau (Gironde)

Le spot de surf de Lacanau
est le plus prisé de l’agglomération bordelaise. En effet, situé à moins d’une heure de route de la capitale mondiale du vin, ce spot est une solution intéressante pour les bordelais comme pour de nombreux touristes et afficionados du surf. Le spot se décline sur trois beach breaks : la sud, la centrale et la nord. Lacanau héberge également une compétition de surf internationale chaque année. De ce fait, sa renommée fait qu’elle est très prisée par les touristes et en saison, le spot devient rapidement surpeuplé. Malgré tout, le break reste bien dessiné malgré le nombreuses tempêtes hvernales qui s’attaquent au littoral, et les vagues restent d’une qualité indiscutable. Là-encore, les températures oscillent entre 11 et 24 degrés et le vent idéal viendra de l’est. C’est uniquement avec ce vent (pas trop fort) que les vagues pourront se lever un peu plus et pourquoi pas donner un tube. Il existe de nombreuses écoles de surf et surf camp à Lacanau prêt à accueillir tous les niveaux de surf à Lacanau.

 
palmyre

 

Côte sauvage : La Palmyre

La Palmyre est un spot charentais
situé dans le sud-ouest de la France, un peu au-dessus de Royan et proche des Mathes. A la différence des spots landais qui creusent énormément et sur lesquels les courants sont un peu plus coriaces et ou dangereux (baïnes), la Palmyre est un spot très régulier qui proposent des vagues généralement plus douces et molles (ce qui ne veut pas dire qu’elles ne sont pas grosses !). Pour cette raison, le spot de la Palmyre peut s’avérer être une solution vraiment intéressante pour les débutants qui cherchent à monter en niveau sans se mettre trop en danger. Il existe de nombreux surf shop et moniteurs disposés à vous apprendre tous les rudiments de ce sport. La Palmyre se surf en été comme en hiver et il est très rare de voir le spot saturé par la foule étant donné la largeur de la plage et la multitude des pics sur le plan d’eau. Une destination particulièrement agréable et très fiable, comme de nombreux spots de la côte sauvage !

 
bud bud

 

Bud Bud (Vendée)

Bud Bud, c’est certainement
le spot emblématique de la Vendée. Situé sur la côte Sauvage lui aussi, à quelques 1h30 de Nantes en voiture, le spot propose des vagues creuses qui peuvent tuber très rapidement lorsque le vent d’est se lèvent. Le spot est déconseillé aux débutants lorsque la houle est trop forte car les vagues peuvent y atteindre rapidement 2 mètres et plus. Le beach break propose également une compétition locale, le Bud Bud Contest, ouvert aux surfeurs et bodyboarders. Si le spot n’est pas accessible depuis Longeville-sur-mer, la ville la plus proche, il est tout de même très fréquenté en haute saison, ce qui peut être un peu décevant. Néanmins, il existe beaucoup de spots de replis aux alentours qui feront parfaitement l’affaire si les pics de Bud Bud sont trop encombrés. 

 
la torche

 

La Torche en Bretagne

Le spot de La Torche dans le Finistère est l’un des plus réputé pour le surf en France. Le spot se compose d’une avancée de terre (La Pointe) et de la plage de La Torche, un beach break qui comporte quelques baïnes. Ce spot dispose notamment d’un ascenseur assez important qui permet de passer la barre sans difficulté. A noter que les vagues sont très régulières sur ce spot, mais également très puissantes la plupart du temps. A oublier pour les débutants, lorsque la houle est trop forte. Le spot étant situé à l’ouest, il faudra privilégier un léger vent off shore d’est pour des conditions au top. A noter que le spot présentent des forts courants et que la plage n’est que partiellement surveillée. Ne vous jetez pas à l’eau si les conditions s’avèrent trop dangereuses. La Torche se surf a marée basse comme à marée haute.
Il existe des surf camps aux alentours qui proposent des parcours personnalisés s’adressant aux niveaux intermédiaire et avancé, mais aussi au débutant sur les spots bretons aux alentours. Pour plus d’infos, visitez notre page dédiée aux surf camps près de La Torche.

 
quiberon
 
 

Quiberon, Morbihan (Bretagne)

 

Cette fois-ci, on s’intéresse au spot breton de Quiberon, le spot qui fait référence dans le Morbihan. Situé sur la presqu’île de Quiberon, le spot se découpe en plusieurs plages toujours sur fond sablonneux, mais parsemés de rochers. Vous pourrez retrouvez notamment la plage des crevettes, Sainte-Barbe ou Port Blanc, sur la côte sauvage. Attention aux accidents, surtout à marée basse ! A marée haute, les vagues cassent en shore break. De manière générale, Quiberon est donc à privilégier pour les shortboards – avec du rocker de préférence – même si un long, un fish ou une evolutive pourra faire l’affaire à marée basse. Situé à 1h20 en voiture de Rennes et également accessible depuis Nantes, Quiberon est un spot de référence pour les surfeurs bretons et vendéens.

 

st malo

 

Saint Malo, Bretagne nord

Accessible depuis Rennes à à peine 40 minutes de voitures, la côte nord de la Bretagne est la solution privilégiée de nombreux amoureux du surf breton. C’est
dans les alentours de Saint Malo que se rendent chaque weekend une grande partie des surfeurs bretons et normands. A la différence de tous les autres spots cités ci-dessus, ce spot est orienté vers le nord, ce qui rend les conditions de houle et de vent un peu particulières pour que les spots fonctionnent. Concernant le spot du Sillon, la plage principale de Saint Malo, le plan d’eau est généralement relativement plat en été. En revanche, à partir d’automne et toute la saison d’hiver, dès lors que la houle devient supérieur à 2 mètres et que le vent sud est se lève, le spot explose et de nombreux surfeurs se retrouvent à l’eau, à tel point que Le Sillon sature très rapidement. La solution de repli peut-petre se rendre sur le spot de Dinard, de l’autre côté de la baie, à l’ouest.

 
siouville

 

Siouville, Normandie (Cotentin)

Si le Cotentin héberge de nombreux spots intéressants, le spot qui fonctionne le mieux sera sans doute celui de Siouville, au nord d’Hatainville et à l’ouest de Cherbourg, juste en face des îles de jersey et de l’angleterre. Comme la Bretagne nord, il s’agit de spot d’eau froide : même en été, la température aura du mal à aller au-delà des 16 degrés. Attention à bien vous équiper pour une session surf en eau froide, donc. En-dehors de ça,
les spots du Cotentin sont généralement un peu moins exposés à la houle que les spots bretons, de Vendée ou du sud-ouest. Néanmoins, le spot d Siouville connait une orientation idéal avec la houle venue de l’ouest. Par gros temps, en été comme en hiver, ce spot est finalement considéré comme fiable. C’est d’ailleurs le spot le plus fiable en Normandie. Beaucoup de surf shop et d’écoles propose des cours et des stages de surf sur Siouville et ses alentours. Le break à pente douce de Siouville donne des vagues plutôt molles de manière générale, qui peuvent creuser un peu avec un vent est sud est. C’est un spot idéal pour apprendre le surf.

 
etretat

 

Etretat, Normandie

Qui n’a jamais entendu parler des sublimes falaises d’Etretat, qui se dresse devant la manche tel un rempart ? Si Etretat est connu pour ses promontoires, il l’est beaucoup moins pour la qualité de ses vagues… et pourtant ! Etretat pourrait bien être la meilleure solution pour le surf en Haute-Normandie et pour tous les surfeurs parisiens qui cherche un spot à 2h de route de la capitale. Attention toutfois, le spot ne fonctionne pas tout le temps. Il faut que la houle soit suffisamment importante et que le vent ne souffle pas trop, au risque d’écraser le plan d’eau. Les
meilleurs conditions pour surfer Etretat sont à marée descendante et un vent sud sud ouest. Ces conditions sont souvent remplies sur la période octobre-mai. En hiver, l’eau peut descendre jusqu’à 4 degrés. Attention, Etretat étant un reef break qui repose sur une dalle de pierre parsemée de galets, assurez-vous d’avoir suffisamment de fond avant d’aller vous frotter aux vagues !

 

Laisser un commentaire